Mais qu’est ce que c’était que ce truc ?

Bon, voilà encore un livre dans lequel je me suis lancé avant tout en lisant quelques avis, et également en écoutant le libraire de bon conseil de la Dimension Fantastique. Mais je me suis lancé sans trop savoir dans quoi je mettais les pieds, pour voir, sachant que ma PAL est pleine de Fantasy (mais j’en ai trop lu récemment) et de space opéra (mais j’attends un peu, challenge StarWars oblige).

Lancé dans quoi ? Hé bien, d’après le 4e de couverture, dans une histoire qui serait celle de « nécromanciennes lesbiennes qui explorent un palais dans l’espace », ce qui à la base ne m’a pas fait une envie folle. Et franchement… bah, c’est juste, mais c’est un mauvais résumé.

Un résumé sans intérêt

En même temps, une fois que j’ai dit ça, il va falloir que je fasse mieux, et c’est là que ça devient compliqué…

L’idée du livre est de suivre un personnage principal appelé Gideon. Jeune femme sans parents, elle est plus ou moins retenue prisonnière de la Neuvième Maison, sorte de royaume gouverné par son tortionnaire (l’autre personnage principal, appelé Harrowharck, gouvernante et nécromancienne de son état). Par un concours de circonstances, elles vont toutes les deux se retrouver dans la Première Maison à tenter d’accomplir, en équipe, et alors qu’elles se détestent, une quête.

Bien pourri aussi comme résumé ça, non ? Hé bien c’est tout ce que vous aurez. Parce que, d’une certaine façon, l’essentiel n’est pas là.

… car la vérité est ailleurs

Ce qui fait la force de ce livre pour moi c’est que… c’est un peu tout en même temps.

  • C’est une histoire de Fantasy dans laquelle l’héroïne tente tout pour accomplir une quête. On y retrouve les atouts de ce genre, avec de belles scènes d’actions, une forme d’apprentissage, et de vrais côtés épiques.
  • C’est une histoire de science fiction car l’univers dans lequel on est a un côté scientifique, même si c’est de façon assez bizarre – la science principale étant la nécromancie. On retrouve souvent en Fantasy l’idée, à la fin d’un cycle, que le monde dans lequel ils sont a un fondement scientifique fort, voir qu’il s’agit d’un monde détourné de notre monde. C’est présent ici aussi, mais dès le début. Du reste, ils se promènent en navettes, et a priori d’une planète à l’autre – même si le sens de termes connus ne peut pas être certain tant qu’ils ne sont pas redéfinis.
  • C’est une histoire un peu folle, ou en tout cas très fantastique, en raison de ce type de magie mis en avant (la nécromancie)
  • C’est une histoire distrayante, et c’est là un des vrais atouts du livre, car l’héroïne a un côté blasé très caustique très sympathique. Ceci donne à cette histoire un vrai côté presque marrant, qui n’était pourtant pas gagné vu le thème.
  • C’est une histoire de type policier / thriller, puisqu’il s’agit parfois de résoudre des meurtres, et qu’on a parfois l’impression de se retrouver dans un vrai roman d’Agatha Christie.

Un livre franchement plaisant, à l’originalité rafraichissante, que je ne peux que conseiller

Bon, au final, vous l’aurez compris, ce livre est difficile à définir. C’est un peu un grand tout.

Pourtant, cette lecture m’a beaucoup plue. Le ton, le style en font quelque chose de franchement distrayant, presque marrant, parfois, à lire. L’intrigue, l’action en font un livre qu’on a du mal à lâcher. Les personnages, l’histoire, en font un livre attachant, dans lequel on s’intéresse au sort des personnages.

Et si vous n’aimez pas les « nécromanciennes lesbiennes qui explorent un palais dans l’espace » ? Hé bien, franchement, aucune importance, car l’essentiel n’est pas là, et d’ailleurs sachez que ce n’est PAS un livre qui fait peur (avec cette description, on ne sait jamais). On a ici quelque chose qui est en plein dans la SFFF (science fiction Fantasy fantastique), quelque chose de franchement original, un policier d’action humaniste Fantasy et SF, et qui fait du bien. Donc lisez le, vous passerez un bon moment !

Et pour la suite, on verra. Je ne sais pas si cette recette surprise peut tenir 5 tomes – en l’état, je ne vois pas comment je dois dire, mais je viens d’être surpris une première fois déjà -. Mais ce sera à tenter en tout cas, et je serais pour ma part volontiers au rendez vous du deuxième tome !

Points forts :

  • L’héroïne pour moi. Le ton caustique, blasé de Gideon fait beaucoup dans le livre, et c’est elle qui donne cette sorte de recul sur un univers qui aurait pu être bien plus morbide, et bien moins distrayant.
  • L’originalité. Le terme est parfois galvaudé, et je n’ai clairement pas tout lu, mais j’ai trouvé ça tout à fait original, même si cette originalité tient aussi au fait qu’il y a des reprises dans presque tous les genres.
  • L’histoire, captivante de bout en bout

Points faibles :

  • Le fait d’être en 5 tomes. J’attends la suite mais je me dis que le livre manque peut être un chouia de profondeur, et que c’est lié au fait que l’auteur voulait sans doute en garder sous le pied pour les tomes suivants. Je lirai la suite avec bienveillance, et je verrai que je me suis trompé, mais en l’état je regrette presque de ne pas avoir pu avoir 100 pages de plus pour aller au bout des choses, avec plus de profondeur. Quitte à ne pas être de la Fantasy, on aurait pu éviter le multi-tomes. En même temps, je retrouverai les personnages avec bonheur !

D’autres avis : Chut Maman lit, De l’Autre côté des livres, Toshokan, Un dernier livre, DrumsNBooks