Mais quel bonheur que ce livre, et plus globalement cette saga ! Franchement, je dois dire que j’adore.

Sur le fond, ça n’a l’air de pas grand chose. Pas de grand sense of wonder à la Baxter ou Watts, pas de grande théorie scientifique, pas non plus une anticipation particulièrement impressionnante de la société de demain. Bref, pas de la « grande » science fiction au sens où on pourrait l’entendre.

MAIS de la sacrément bonne science fiction quand même ! L’histoire traite en gros d’un androide, une sorte de robot à tuer dôté d’une conscience, qui s’est libéré de ses entraves, et qui se promène dans une galaxie ma foi bien dangereuse. Résultat : un regard acerbe sur sa société, une capacité assez folle à se retrouver au coeur de l’action, et une addiction aux séries qui ferait pâlir Netflix de jalousie. le style est efficace et, tout en traitant d’un robot tueur avec sérieux, le livre arrive à être drôle et attachant. Il m’arrive rarement de sourire en lisant un livre, même de SF, c’est souvent chose faite avec celui-ci.

Bref. J’avais déjà beaucoup apprécié les 4 premières novellas, et quand j’ai vu qu’il y avait un bouquin, je l’ai placé tout en haut de ma pile – pourtant longue en ce moment -. C’était un vrai plaisir à la lecture, et je ne peux conseiller à tout le monde de se lancer dans cet univers qui, avec le temps, s’étoffe progressivement et semble plein de promesses. J’ai vu que le prochain était déjà annoncé, avec le retour à une Novella : je le lirai avec plaisir, en remerciant l’éditeur qui fait quand même du sacrément bon boulot !

PS : oui, je suis enthousiaste, mais j’ai vraiment passé un bon moment, donc n’hésitez pas 🙂